13 rue des Potins
Forum Yaoi
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 



 ANNONCES à LIRE 
FORUM FERME DEFINITIVEMENT
Eric Dange
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
   13 rue des Potins Index du Forum  .::. Avant de jouer  .::. Les personnages

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Eric Dange
Invité

Hors ligne




Message Posté le : Mer 2 Mai - 01:06 (2007)    Sujet du message : Eric Dange Répondre en citant

(je cherche l'avatar)
Evit : Avatar trouvé (^^)


Nom et Prénom : Dange Eric

Âge : 27 ans

Origine : Allemand/Russe

Description physique : Eric ait un grand homme d’1 m 94, qui pèse un poids plume compte tenu de sa taille. (72 Kg). Il a la peau blanche, qui bronze au soleil, et les yeux d’un marrons très clairs. Ses amis disaient qu’ils avaient les yeux de la couleur de l’or du fait de cette intensitée si spéciale.
Ses cheveux mi-longs tombent ondulés sur ses larges épaules. Sans être imberbe, sa peau n’ait que peu fournit en poil. Il lui arrive d'être mal rasé, quand il n'a pas besoin de travailler.

Eric semble très jeune du fait de son visage, et de ses fringues. Question fringues d'ailleurs, il porte une gavroche en permanence sur sa tignasse, et quand il n’ait pas en tenue de travail, il se contente de vielles fringues. Il n'a donc pas beaucoup de goùt vestimentaire. Il ait cependant plus chemise que tee-shrit.


Il a trois tatouages : sur tout le Nord de l'épaule droite : une petite ail ; un autre sous la hanche gauche où l'inscription forme des menottes. L'inscription ait :: Принадлежит лагерям нацисты Компаньона Вламан qui signifie, appartient au camp nazi du compagnon Vlamen.
Il e na un dernier, au niveau de sa cheville droite, se trouve un numéro : 78F45Z


Caractère : Eric ait un homme complexe du fait de sa vie qui n'a pas été une mer facile jusqu'ici. Déjà son âge avancé ait souvent trompé par son physique de jeune garçon. On ne lui donne pas son âge, et quand il s'y met, on peut croire qu'il ait encore mineur.
Mais il ne faut pas s’y tromper, sous son air de gentil garçon, entre ange et diable, dont la moue boudeuse attendrie ou énerve, se cache un homme sévère, dur avec lui-même, n’ayant confiance en personne et d’une grande intelligence. Vif d’esprit, et lucide sur la vie, Eric n’ait pas quelqu’un de négatif, mais il n’ira pas croire au positif exagéré.





Histoire :





1980, en URSS un enfant orphelin, parmi tant d’autres, ait abandonné dans la capitale. Le froid de l’hiver et l’époque font que ce gamin a peu de chance de survivre. Pourtant c’est un jeune soldat de 21 ans, venant de se marier, qui le prendra sous son aile en découvrant cet enfant dans un caniveau. D’abord en sauvant l’enfant de la rue et du froid, ensuite en le portant à sa femme et en lui donnant un nom. Jarek Petrov nomme l’enfant Matveï Petrov qui signifie « don de dieu. »
Sa jeune épouse Eva Petrov accepte cet enfant venu de la rue comme un cadeau du ciel.

1982, Jarek ait en Allemagne pour une mission depuis six mois. Eva, qui ne supporte plus la séparation le rejoint. Elle qui avant le début de la seconde guerre mondiale faisait des études de langue, dont le Français, ne supporte pas cette guerre froide. Ne supporte pas de ne pas voir son mari.
En Allemagne, elle n’envoie pas son enfant dans une institution scolaire : elle lui apprend à la maison : la lecture, les mathématiques, et bien sur la torah car Eva ait Juif.

1885, Jarek et Eva vivent en Allemagne depuis maintenant trois ans. Ils reviennent parfois en Russie pour voir la famille, mais moins souvent car les tensions dans le pays sont étranges. Camps de nazis pas encore convaincus d’avoir perdu. Vent de protestation contre le régime communiste, et les communistes eux-mêmes.
C’est pendant une de ses manifestations qu’Eva mourra, piétiné par une foule en panique et achevé par une milice tendue à l’extrême. Eva n'était dans cette rue que par le bon hasard, elle cherchait un cadeau d'aniversaire à son fils qui a désormais 5 ans.
Jarek qui fait parti de cette milice ne le supportera pas, il quittera l’armée après avoir reçu un blâme et s’enfermera dans la boisson. L’homme qu’il était, n’ait plus. Il devient alcoolique, se met à frapper l’enfant qui passe le plus clair de son temps dans les rues.
Le petit Matveï ait un gavroche de Berlin. Abandonné par une mère qui ait morte et par un père alcoolique, il sillonne les rues et passe le plus clair de son temps à voler à la sauvette. Quand il rentre chez lui, il se prend des bouteilles d'alcool à la figure, et s'entend dire qu'il n'ait pas leur enfant et qu'il aurait du creuver dans le caniveau.
Comme Gavroche de Paris, le Gabroche de Berlin prend l'habitude de dire "je rentre dehors" quand il sort de l'appartement de son père.
Un soir, en arrivant dans cet appartement, il le verra désert et on l’informera que son père a été transporté dans un des hopitaux de la capitale. Matveï ira le voir, mais, en arrivant on l’informera que l’homme ait mort.

Matveï n’attend pas les femmes de l’assistance, il se sauve de la salle d’attente et devient un voyou. Il ne reviendra qu’une fois à l’appartement, pour prendre un bijou de sa mère où elle et son mari se trouvait, accompagné de leur enfant adoptif : lui. L'enfant s'assoie sur le sol poussieureux de l'appartement, et ses yeux se remplissent de larme : que va-t-il faire maintenant ?

Dans les rues, le nom de famille n’a plus aucune importance. Matveï devient Mat, petit voleur, bien connu de la petite police de Berlin. L’enfant qui marche le plus clair de son temps pied nu, ou vole une paire de souliers quand le temps devient trop rude, ait laissé à la merci des vents. Il devient faucheur, cireur de chaussures, ramoneurs. Mais il n’ait pas malheureux, il ri même, boude, et s’amuse. Ces compagnons quand ils le voient arrivé disent souvent : « voici, un petit démon qui nous revient de l’enfer. » Le Gavroche de Berlin à l'esprit vif, parfois trop, il fait de l'humour sur tout, même sur lui.

1989 : dans les premiers rangs, Mat et ses compagnons d'infortunes voient le mur de Berlin s’effondrer et ses yeux d’enfant sont illuminés par cette chance qui s’offre à lui. Il écoute les jeunes hurler leurs joies, il voit les larmes des femmes, et la musique des musiciens. Mat sourit, béatement, et il restera longtemps devant, tant que la fête battra son plein. C’est finalement une femme qui viendra le tirer de là :
« - où sont tes parents, petit ?
- Ma mère dort, et mon père se repose près d’elle.
- Tu devrais aller les rejoindre …
- Ho, ma bonne dame, tout le monde devra les rejoindre un jour. »

Mat laissera là la femme, et il continuera sa route. Il continuera de voler, avant d’être arrêté et d’être condamné pour "vol", "vol en groupe", "atteinte à l'honneur", "crime organisé", et d'autres chefs d'accusation.
Envoyé dans une maison de redressement à cause de son âge, Mat mentira devant la cours, et dans la maison sur son nom : il se nomme dorénavant : Eric Dange. Comme l’artiste que son père aimait beaucoup (Eric Bellocq) et Dange car sa mère le nommait souvent Mon ange, et que ce fut le seul nom qui vint en tête à Mat au moment de son arrestation. Ces amis continuent de le nommer Mat.


Nous sommes alors en 1990, et Mat a dix ans. Vite prit à partie par des grands de la maison de redressement, le gavroche de Berlin voit souvent les coups s’abattrent sur lui. La vie ait très dur. Enfermé à douze, dans un dortoir minable, le jeune homme passe plus de temps les deux mains accrochées aux barreaux pour voir le soleil, que sur sa couchette qui sent le moisie. Quand les portes s'ouvrent, il se précipite dehors, et va dans la cour. Qu'il pleuve, ou pas, il reste là.
Un grand "Dimitri" qui a dix-sept, finit le plus souvent par le rejoindre. Il tend un paquet de clope à Mat. Il ait là pour avoir tué son père et son frère, il y a quatre ans. Mat le sait, mais il n'en a que faire : tueur, c'est mieux que violeur.


Au bout de sept mois, un homme viendra voir Eric et lui demandera sa nationalité. Eric répondra en Français : je suis français. C’est un beau mensonge, et le français, il ne s’en rappelle plus beaucoup. Juste quelques mots, dont ceux-là, l’homme lui demande dans quel ville de France et Eric répondra qu’il ait né en Allemagne d’un père allemand, mais que sa mère était française.
Il restera en Allemagne.

Il retourne en Prison pour finir sa peine. Alors qu'il prend une douche, un autre garçon le menace, avant de tenter de le violer. Mat se débattra, hurlera, mais personne ne peut bouger : il ait un oiseau enfermé dans une cage avec un chat. Il ne crie plus, se contente de se moquer de son violeur : fichtre, voilà qu'on vole sa vertue à un voleur.
Mat se refugie, après avoir reussit à se dégager légèrement, dans un autre coin de la pièce. Il a tôt fait d'être rattrapé et d'être jeté sur le sol.
Son aggresseur tombera mort au pied du garçon. Mat sourire aux lèvres, fixera Dimitri. Il perdra son sourire, fixant le sang coulant dans l'espace douche et Dimitri tremblant qui bafouille : "pas encore ... pas encore ....". Mat pousse un petit bruit d'éttoufement quand le bras du garçon l'entoure pour le bercer.

Ils resteront tous les deux là, fumant, se parlant. Petit à petit, Mat aprend la vie de Dimitri : il a été violé par son père, et un jour dans la chambre ait entré son grand-frère qui a tenté de tuer son père. Son père a retourner le couteau contre le frère, et Dimitri à vu le garçon tombé sur le sol. Il a vu son père se penchait, et passer ses mains sur le corps inconscient de son frère, alors, il ne sait plus pourquoi, ni comment, il a prit l'arme et il a frappé : frappé, jusqu'à ce que l'homme tombe par terre. Et il a continuer ...

Les deux adolescents assit dans le sang seront capturé par le gardien, et Dimitri serra jugé comme adulte.


On libérera Mat/Eric trois mois plus tard en lui accordant la double nationalité, et on le placera dans une famille d’accueil. Là, il commencera des études.

Eric va de famille d’accueil en famille d’accueil. Il ne tente plus de s’insérer, même quand il tombe sur une bonne famille. La première ne lui donnait à manger que les restes, la seconde l’a frappé parce qu’il avait eut de meilleur note que leur fils. On l'a fait dormir avec des chiens, on s'est servit de lui ...
C’était assez pour le gavroche de Berlin.
Pourtant, il trouvera une famille qui commencera à l’accepter. C’est une vielle femme qui prend son temps avec le jeune homme.

Nous somme en 1995, et Eric se pose beaucoup de question sur la sexualité, dont la sienne. Etant enfant, il a vu beaucoup de chose, mais il a toujours réussit, plus ou moins, à échapper au danger. Sans vraiment pouvoir le faire.
C’est alors qu’il découvre dans son école des ordinateurs « Internet. » En allant sur un salon de rencontre, Eric fait la connaissance d’un jeune homme de 16 ans. Tout se passe très bien entre eux, au point que lorsque le garçon invite Eric, Eric dit oui sans hésiter.
Le rendez-vous a lieu dans un petit café, Eric se rend vite compter que le jeune homme de 16 ans, en a au fait 46 et que loin de l’amitié qui lui propose, c’est surtout un verre d’alcool.

Eric devient un des prisonniers d’un groupe de nazisme, pendant plus d'un an il serra séquéstré sans avoir de nouvelle de la femme qui n'a pas signaler sa disparition.

1998. Eric a maintenant 18 ans, il vit dans le cœur de Berlin. Il a beaucoup de relations, peu d’ami. Et tous ses amis et ses relations ont au moins partagé une fois son lit. La seule chose qu’il fait de bien, c’est ses études. Ca et se protéger pendant les rapports sexuels.
Toujours sous l’emprise du camp nazisme, le gavroche ne cesse de vivre dans la misère. Il passe l'équivalent du bac.

2000. Ramassé sur un trottoir par un homme, Eric se réveille dans une chambre qui lui ait inconnu. C’est un tout jeune homme de deux ans de moins que lui, qui se tient devant lui.
« - Bonjour …
- B’jour …
- Tu t’appelles comment ?
- … J’suis où ? »
Le garçon ait le fils d’un commissaire français qui recherche des témoignages contre le groupe de Nazisme. Eric finit par accepter de témoigner, mais c’est une époque de cauchemar horrible dans sa vie.
A la fin du procès, bien qu’il ait témoigné en anonymat, Eric quitte l'Allemagne et part vivre en France.
En France, il vit de spectacle, et ne touche que peu d’argent, jusqu’à ce qu’une liasse de billet tombe dans son étui à guitare.

Le fils du commissaire : Paul, ait là, il propose un marché à Eric : Eric devient son garde du corps, et lui le paye, le nourrit, et le blanchit avec l’argent de son père.
Eric accepte, de nouveau, la demande de Paul. Cependant, il ne se rend pas compte qu’ils commencent tout deux un jeu dangereux : ils se cherchent, ils se trouvent. Il baisent. Ils se séparent, se trompent. Et reviennent ensemble. Paul pense pouvoir être libre : libre en étant fiancé à une jeune fille. Eric pense être enfermé : tout en étant le libre gavroche. Ils vont bien ensemble.
Le père de Paul, Didier, accepte de prendre Eric d'aider Eric dans un groupe d'intervention, contre l'avis de son fils Paul qui trouve le danger trop grand. Eric se fait passer pour un gamin de douze, treize, quatorze ans, et cherche des personnes sur internet, ou dans la rues. Le flagrant délit de pédophilie, que ça se nomme.
Eric ait heureusement sous son apparence encore de gavroche, un homme, et le plus souvent quand les choses dérapent, il arrive à maîtrisé la situation / et surtout l'individu.


En 2002, Paul met enceinte une jeune fille qui se nomme Sarah. Il ne sait pas quoi faire, et Eric accepte de l’aider. Il convint la jeune fille de dire qu’il ait le père de son enfant, et promet en échange de l’aider, et même de se marier ensemble.
Après le mariage, Sarah et Eric iront vivre en bas de la France, vers Marseille. Ils apprendront deux mois plus tard le mariage de Paul avec Lucie. Et alors qu’ils ont tous les deux mariés, Paul et Eric se retrouvent, en secret, chaque hiver, en Allemagne. Cependant les enquêtes d'Eric son toujours les mêmes, il évolue dans un millieu dangereux, où les pédophiles solitaires, se mutent en groupe, en reseau de prostitution pour mineur ... Devant l'horreur, l'homme arrive à garder son sang froid. Il a 22 ans. Si avec ces habits on lui en donne 14, sans, on lui donne clairement ses 22, il doit donc faire très attention.



L’histoire sentimentale et ambigüe va continuer pendant longtemps, jusqu’en 2005 : Eric aime sa fille et sa femme, mais il aime aussi Paul. Quand à Paul, il aime Eric, mais il a maintenant un fils et une fille et il ne veut pas perdre sa situation et ses enfants. Souvent Eric tente de mettre une barrière, mais Paul le supplie, parle de se suicider, et lui rappelle qu'Eric lui doit la vie ... C'est vrai, Eric, dans un sens lui doit la vie.
Didier, le père de Paul, a vit comprit ce qui se passait. Il supplie les garçons de se quitter, ou de quitter leurs femmes, mais pas de jouer à ce jeu-là.

C’est finalement Sarah qui va décider pour eux. Hiver 2005, elle se suicide, abandonnant son enfant. La police préviendra Eric qui se trouve en Allemagne, et Eric voudra couper les ponts avec Paul. Il reste dans le bas de le France avec sa petite fille, et continue son travail, tout en le mélangeant avec d'autres. Il ne fait pas vraiment partit de la police, c'est un enquêteur exterieur.

Eric sait qu’il ait le meurtrier de sa femme : elle n’était pas dupe depuis le départ. Il a toujours été incapable d’aimer une personne, il le sait. Depuis l’enfance, il ait incapable de donner son cœur à une seule personne par peur de la voir mourrir, comme ses parents, la vielle dame, Dimitri ....
Il se met à s’occuper de sa fille, mais l’argents vient à manquer : un demi allemand avec un casier judiciaire, ça ne trouve pas du boulot aussi facilement et les enquêtes ne payent pas tellement : surtout que sa fille, Marie, a un problème au niveau du cœur et qu’Eric doit payer chaque semaines le médecin.
Eric devient détective privé pour arrondir ses fins de mois, mais ce n'ait toujours pas l'éldorado.



Paul tente de reprendre contact avec Eric qui refuse : il doit au moins cela à Sarah, ne pas retourner avec Paul. Il finit par déménager dans un petit quartier tranquille au 13 rue des Potins.


Emploi : Detective Privé, Enquêtteur, Intermitant du spectacle pour les fins de mois (voleur, tricheur, magicien, prostitué ...)

Hobbies : Dormir n’importe où, y comprit dehors. Draguer sans honte mais sans lourdeur (Il drague pour le plaisir, et aime bien, ça l’aide pour voler. Mais en général, il ne s’attend pas à un retour.). Jouer de la musique. Tricher aux cartes. Offrir son corps en échange d’un quelqu’un service.

Autre : il a un lapin et deux chats.



Questionnaire :



Bambin vous étiez plutôt du genre à :
_Calculateur, vous faisiez mine de manger tout seul pour tout donner au chien à la moindre occasion en affichant un sourire innocent à vos parents.

Qu'est-ce que vous détestez le plus ?
_Entendre vos voisins faire des cochonneries sans vous.

Au travail vous êtes convoqué par votre patron... vous vous sentez :
_Plus ou moins impatient, puisque c'est votre amant.

Vous vous réveillez le matin, et vous découvrez que vous n'êtes pas dans votre lit et qu'un homme nu est à vos côtés...
Votre première pensée :
_Encore un de plus sur ma liste


Votre fantasme c'est :
_Ne se prononce pas.
_Avoir un harem d'esclave mâle.
_Avoir un homme de ménage rien que pour vous.
_Etre l'objet sexuel d'un ou de plusieurs voisins.

- Un mixte des trois, c’est possible ?

Sur la pizza ce que vous préférez c'est...
_la sauce tomate


Si vous deviez adopter un animal ce serait lequel de ces 4 ?
_Chat

Lequel de ces éléments vous correspond le plus ?
_Neige


Vous êtes réveillé en pleine nuit par des bruits louches venant d'au dessus...
_Vous grognez en vous couvrant avec votre oreiller, pestant contre votre célibat

!

Enfant pour les devoirs vous étiez le genre à...
_Faire faire vos devoirs par un camarade, vous avez autre chose à faire
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mer 2 Mai - 01:06 (2007)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Aleksei Liov
Invité

Hors ligne




Message Posté le : Sam 20 Oct - 15:44 (2007)    Sujet du message : Eric Dange Répondre en citant

Bienvenue^^

Ca c'est de la fiche XD j'aime le style vestimentaire de ton perso ^.^

viens vite jouer!!
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 08:05 (2018)    Sujet du message : Eric Dange

Revenir en haut
              

   13 rue des Potins Index du Forum .::. Les personnages
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.