13 rue des Potins
Forum Yaoi
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 



 ANNONCES à LIRE 
FORUM FERME DEFINITIVEMENT
Juan-Antonio Carnavella
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
   13 rue des Potins Index du Forum  .::. Avant de jouer  .::. Les personnages

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Juan-Antonio Carnavella
Ours brun

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2007
Messages: 46

Message Posté le : Ven 2 Nov - 11:48 (2007)    Sujet du message : Juan-Antonio Carnavella Répondre en citant

Nom : Carnavella
Prénom : Juan-Antonio
Âge : 26 ans
Origine : Mexicain

Description physique :
Juan – oui parce que Juan-Antonio à chaque fois, c’est long – donc Juan a un gabarit assez intéressant : 1m90 pour 120kg. C’est assez impressionnant vu comme ça, mais les adeptes de gonflette trouveront ça admirable. Il est donc grand, baraqué, café au lait et brun. Ca arrive quand on est mexicain…
Il s’habille simplement, même s’il lui arrive de porter des costumes, mais c’est rare. Il évite un peu, même s’il aime ça, parce que ça lui donne un air de chien de garde. Il ne faudrait pas non plus effrayer les passants…
Outre sa carrure, on le voit venir de loin à cause de sa démarche. Non, non, le truc ce n’est pas un pas balourd, mais c’est une canne. Un accident regrettable l’a laissé avec une jambe en miette… Non, c’est dramatiser. Mais disons que son genou gauche fonctionne quand il a le temps et que sa cheville forme un angle original. Bref, rien de très gracieux, mais quand on a pas le choix, on s’en accommode. Du coup il a profité d’avoir quelques économies pour s’offrir une belle canne avec poignée en ivoire… Il fallait bien ça pour le consoler de ne plus pouvoir se passer de sa troisième patte…

Caractère :
Juan en impose par sa carrure et son air peu avenant. Il n’est pas méchant, non, mais avec ses sourcils toujours un peu froncés, il peut paraître… plus agressif qu’il est en réalité. Car agressif, il ne l’est – était pardon – que sur le ring et devant la caméra. Ah et puis aussi quand on lui tape sur le système et qu’il aimerai bien qu’on lui fiche la paix.
Mais globalement, Juan-Antonio est plus du genre gros nounours dans une peau de grizzly… Foncièrement gentil et serviable, il ne faut tout de même pas pousser mémé dans les orties avec lui.
Rendu un peu revêche par son accident il y a déjà plusieurs années, il n’a toujours pas vraiment digéré. Le fait de ne pas avoir pu avoir la vie dont il rêvait le déprime quand il y pense, mais il fait de son mieux pour ne pas se laisser aller. Il faut tourner la page, n’est-ce pas ?
Quand il fait froid, sa jambe lui fait mal et il n’est donc plus bon à grand-chose à part – selon les périodes – déprimer et pester.
Ajoutons qu’en tant qu’ancien catcheur, il joue très bien la comédie…

Histoire :
Comment fait-on quand on s’appelle Jean-Antoine dans sa version latine, qu’on veut devenir catcheur professionnel, pour se retrouver au 13 rue des Potins ?

Mode d’emploi :

Il faut commencer par naître à Brasilia. Oui je sais c’est au Brésil, mais les mexicains aussi ont le droit de prendre des vacances au Brésil. Donc on naît dans la capitale brésilienne de parents mexicains… Première étape franchie…

Juan-Antonio n’a pas vraiment connu le Brésil, il l’a quitté à l’âge de… cinq jours. De retour dans la péninsule du Yucatan, les parents Carnavella reprendront leurs travails respectifs et élèveront leur fils de façon parfaitement normale.

Juan n’a jamais été un petit garçon chétif. Il mangeait beaucoup et était massif sans pour autant qu’on puisse parler d’embonpoint. Assez tôt dans son adolescence, il développe un intérêt particulier pour ce qui est du domaine du body-building et du culte du corps. Il commence à fréquenter les salles de sports et à sculpter un peu son corps qui n’attendait que ça. Il était motivé, c’est le moins que l’on puisse dire, et il aurait pu tomber dans l’excès de la fougue de la jeunesse s’il n’avait pas découvert un moyen bien plus amusant de mettre son corps désormais «plutôt pas mal» en valeur : le catch.

Quand il en parla autour de lui, ce furent des : «Mais pourquoi le catch, tu es un gentil garçon, et c’est tellement violent comme sport, tu vas te blesser…» dans tous les sens… Mais il s’entêta et fit bien, car en moins de deux ans, se fit remarquer. Oui deux ans c’est court, mais il se fit remarquer par un entraîneur qui lui proposa de suivre un entraînement – logique – mais pas dans le but de rester amateur : pour devenir PRO-FE-SSION-NEL. Et Juan-Antonio n’en espérait pas moins. Réticente, sa famille le laissa cependant partir aux Etats-Unis où il travailla un moment avant de pouvoir monter sur les rings.

De victoires en victoires, El Madrono (son nom de scène) fait parler de lui et finalement, son rêve de participer à une compétition du WWE (World Wrestling Entertainment) se réalise. Ce sont les grands qui participent à ces tournois, des noms comme Hollywood «Hulk» Hogan… Juan-Antonio rêve déjà de combattre contre celui que les profanes – et même les autres – surnomment parfois Astérix. Enfin les francophones quoi … Oui bon j’aurais pas dû le dire, oubliez.

Seulement pour se trouver face à Hulk, il faut commencer par le début et ne pas mettre la charrue devant les bœufs. Et des bœufs, il y en a dans le métier de catcheur professionnel… Mais la question n’est pas là. Le début de la compétition se passe bien. El Madrono joue parfaitement son rôle d’ours des bois et le spectacle est assuré. Mais être catcheur, ce n’est pas seulement faire de la muscu et singer de donner ou recevoir des coups… C’est aussi être un cascadeur rodé. Et c’est justement là que le bât blesse. Juan a du talent, mais le risque zéro n’existe pas et il ne pût éviter cette chute… Son adversaire a sans doute été un peu trop ambitieux, et lui pas assez vigilant… Ce ne fut vraiment ni la faute de l’un, ni la faute de l’autre, mais la jambe de Juan-Antonio, elle, se souvient...

Le catch, c’est fini pour Juan-Antonio Carnavella. El Madrono fit ses adieux avant même d’avoir pu se faire suffisamment remarquer pour être regretté... Il fallu donc songer à la reconversion. Mais quoi ? Prof de sport aurait été une bonne idée, mais quand on est estropié on perd un peu de sa crédibilité... Et de sa motivation. Ca ne fait jamais du bien de retomber sur Terre. Il décida de changer d’air et pris un billet d’avion pour la France après sa rééducation qui fut tout de même assez longue pour assez peu de résultat. Pourquoi la France ? Bah comme ça... Ou alors parce que son entraîneur était originaire de là-bas et lui avait pris la langue. Alors c’était décidé.

Pas facile de trouver du travail ensuite... Le même problème se posait, aux Etats-Unis comme en France. Ah, une autre question : mais pourquoi n’est-il pas rentré au Mexique ? Faire quelque chose contre l’avis de tous ses proches et échouer... Ca ne donne pas envie de les affronter. Pour en revenir à sa quête d’emploi, il a fini par trouver un poste dans les cuisines d’un fast-food de nourriture mexicaine. Poste aménagé pour qu’il n’ai pas vraiment à se déplacer ou à trop rester debout... Ceci dans le cadre d’aide à la reconversion des handicapés moteurs.

Juan-Antonio, pas encore remit psychologiquement de son accident, a décidé de changer de vie. C’est pourquoi il préfère s’établir en périphérie d’une grande ville et non pas dans la ville elle-même. L’immeuble de la rue des Potins a l’air accueillant, loyer raisonnable, pas loin du restaurant... C’est parfait.

Mais je n’ai pas parlé de l’aspect sentimental de sa vie, hé hé. Juan-Antonio est célibataire et on peut dire qu’il l’a toujours été. Il a souvent eu des aventures avec des femmes. Il a parfois cru tomber amoureux mais en fait, ce n’était pas vraiment ça. Les hommes par contre... Juan, en tant que culturiste, est sensible à la beauté des corps, et particulièrement des corps masculins. Sans être machiste, il a toujours pensé qu’un corps féminin était déjà bien assez beau et gracieux naturellement pour avoir en plus besoin de se déformer en faisant de la musculation. Bref, donc il aime les beaux hommes... Les regarder... A la limite toucher aussi, mais sans que cela devienne trop intime. Aller plus loin que ça, ça ne le tente pas vraiment. Vous avez sans doute comprit, mais je vais le dire quand même, au risque de choquer les âmes sensibles : Juan-Antonio, messieurs – y’a pas de mesdames si je ne m’abuse XD – est hétérosexuel. Et c’est même pas un homo refoulé, attention les yeux ! Pour lui l’homosexualité, c’est parfaitement normal, disons pas dérangeant. Mais lui-même n’est pas franchement tenté...

Emploi : Ancien catcheur, maintenant infirme, il aurait aimé se reconvertir dans le cinéma. Mais son étoile en décida autrement. Il travaille comme cuisinier dans un fast-food mexicain, pas très loin de l’immeuble de la rue des Potins.

Hobbies : Il aime se tenir au courant de l’actualité du monde du catch et entretenir ce qu’il lui reste de son corps… Non, là encore c’est dramatiser de présenter les choses ainsi. Même s’il ne peut plus pratiquer, il s’entretient donc et va régulièrement dans une salle de musculation.

Citation :
Questionnaire :

Bambin vous étiez plutôt du genre à :

_Espiègle, vous adoriez lancer la purée de petit pois sur vos parents.

Qu'est-ce que vous détestez le plus ?
_De tomber sur un film porno en téléchargeant Harry Potter

Au travail vous êtes convoqué par votre patron... vous vous sentez :
_Vous êtes votre propre patron. (dans l’esprit en tout cas...)

Vous vous réveillez le matin, et vous découvrez que vous n'êtes pas dans votre lit et qu'un homme nu est à vos côtés...
Votre première pensée :

_Mon dieu qu'ai-je fait ?

Votre fantasme c'est :
_Ne se prononce pas.

Sur la pizza ce que vous préférez c'est...
_la sauce tomate

Si vous deviez adopter un animal ce serait lequel de ces 4 ?
_Tortue de mer

Lequel de ces éléments vous correspond le plus ?
_Soleil

Vous êtes réveillé en pleine nuit par des bruits louches venant d'au dessus...
_Vous grognez en vous couvrant avec votre oreiller, pestant contre votre célibat

Enfant pour les devoirs vous étiez le genre à...
_Faire vos devoirs avant d'aller vous promener dans la nature
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Ven 2 Nov - 11:48 (2007)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Aleksei Liov
Invité

Hors ligne




Message Posté le : Ven 2 Nov - 11:52 (2007)    Sujet du message : Juan-Antonio Carnavella Répondre en citant

OH OH OH

j'aime beaucoup voilà un personnage qui change et bouleverse les moeurs des potins XD Ca promet de l'action!

bienvenue à toi ^^amusé toi bien!
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 07:12 (2017)    Sujet du message : Juan-Antonio Carnavella

Revenir en haut
              

   13 rue des Potins Index du Forum .::. Les personnages
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.